Projet parabole

Présentation

« Parabole ARP » est un projet scientifique et culturel (PSC) de recherche expérimentale en radio communications hyperfréquences par des stations d’amateur et d’amateur par satellites de l’Association des Radioamateurs de Paris, ARP Radio-Club de Paris et sous convention avec l’Etablissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette, EPPGHV.

Il est piloté par le conseil scientifique de l’ARP Radio-Club de Paris. Il est financé par les cotisations et dons des membres, et des dons de mécènes.

arp_parabole_1

Les radiocommunications expérimentales hyperfréquences amateurs sont très diverses et parfois curieuses pour un profane. Pour atteindre de grandes distances avec des ondes qui s’arrêtent en principe à l’horizon – comme le rayon lumineux d’une lampe torche – , les radioamateurs réfléchissent leurs émissions sur des satellites naturels, sur des obstacles naturels ou artificiels, sur des phénomènes naturels.

Ce sont par exemple les réflexions via la Lune, appelées liaisons « Eath-Moon-Earth » ou « EME », via les essaims de météorites ou « meteor scatter « , via les nuages de pluie ou « rain scatter », via les aurores boréales, via la troposphère, via les satellites amateur. (Ecoutez ici des enregistrements chez F6CRP de radiocommunications amateurs)

Enfin, nous tenterons d’écouter le plus longtemps possible les signaux radio de la sonde spatiale amateur allemande P5A .

Nous réaliserons des contacts avec les astronautes de la station spatiale internationale ISS (programme ARISS) lorsqu’ils prennent sur leur temps de repos pour converser avec les amateurs.

Nous participerons ainsi – à notre échelle – à l’éducation individuelle et collective, à la diffusion des savoirs scientifiques amateur, aux échanges culturels internationaux et aux rapprochements entre les hommes, cela « sans intérêt pécuniaire« , conformément à la définition du statut international des radioamateurs, membres de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Le projet Parabole ARP permet de faire découvrir au Public le radioamateurisme, de promouvoir les carrières scientifiques et les relations entre les hommes par delà les frontières. Des démonstrations et des ateliers didactiques seront organisés dans ce sens.

parabolecolombe_P1010948_500

Lors des premiers essais de rotation de la parabole en juillet 2007, un oiseau est venu se poser sur le bord de l’antenne, comme un symbole pour ce projet qui encourage l’amitié entre les peuples, cette valeur fondamentale du radioamateurisme qui relie les hommes par les ondes au-delà des frontières.

Depuis les Grecs et les Romains, voir voler un oiseau de la gauche vers la droite est un bon présage…

Ce qui s’est déjà vérifié depuis, la parabole s’est mise à tourner et les soutiens à ce projet sont de plus en plus nombreux…

La parabole ARP semble sous l’aile protectrice des Dieux.

Vidéo de l’oiseau se posant sur la parabole

Quelques informations sur ce projet parabole

Quelques dates…

  • Date du projet radiotélescope  : Janvier 1982
  • Date de réception de la parabole sur le site de Nançay  : Janvier 1984
  • Date  de réception sur le site de la Villette à Paris : Décembre 1986
  • Date d’expertise d’une possible remise en état, sans suite : Avril 1990
  • Après, plus rien….

La parabole n’a donc jamais été exploitée depuis son installation.

20 ans plus tard…

  • Conception du projet parabole ARP par F6GOX : 2005
  • Dossier administratif, contacts et recherche des archives : 2005-2007
  • Première rotation de sauvegarde par les membres de l’ARP (F6FVY et F6GOX) : Juillet 2007
  • Signature du contrat ARP-EPPGHV (Mécénat scientifique ) : Décembre 2008
  • Installation du local parabole (Mécénat scientifique de la société LOXAM) : 24 Novembre 2010
  • Reconnaissance de ce projet d’intérêt général par l’administration fiscale : 5 décembre 2010.
  • Décembre 2010: Début du reverse engineering par l’ARP
  • 04/03/2011 : mise sous tension des moteurs et de l’électronique : La parabole tourne !!!

Position de la parabole

  • Az axe : 359° 58′ 14 »
  • P axe : 48° 57′ 06 »

Largeur du lobe de l’antenne à 1420 MHz : environ 1°

Les trois moteurs

  • moteur de poursuite monophasé, 25 t/mm, poursuite 0,25°/mn
  • moteur horaire triphasé, 180 t/mn, 30° mn, 45 t/mn, 6°mn, de -4h à + 4h
  • moteur déclinaison triphasé, 45 t/mn, 6°mn, -30° à 55°

Les étapes du projet

Tout est à faire dans ce projet….

De l’entretien anti-corrosion, des moteurs et des roulements, de l’électricité à l’électromécanique, de l’électronique et de l’informatique de contrôle de poursuite, du choix et de l’installation de (des) sources(s) sur la parabole, des pré-amplis, des récepteurs et émetteurs, convertisseurs, séquenceurs, etc…

Nous avons divisé le projet en plusieurs opérations spécifiques, en leur donnant un nom mythologique ou d’hommes célèbres !

Les opérations sont présentées sous les noms suivants:

Ariane : Il s’agit de retrouver les fils conducteurs ! C’est la reconstitution des faisceaux et des tableaux électriques, ainsi que les vérifications électromécaniques…

Branly : Honneur à ce grand savant français qui avait son laboratoire à Paris, inventeur du cohéreur mettant en évidence le rayonnement électromagnétique à distance. C’est à Branly que reviendra le choix de(s) source(s) de la parabole, c’est à dire quelle(s) source(s) illuminant la surface métallique de l’antenne. Imaginer et trouver des solutions pour la fixation de la (les) source(s), des types de sondes, etc…

Ducretet : Honneur à cet autre grand savant français, également parisien, pionnier des transmissions radio depuis la Tour Eiffel. Constructeur très apprécié d’équipements de laboratoires, d’émetteurs et de récepteurs. Ainsi lui est naturellement dédiée la réalisation des récepteurs, des émetteurs, des convertisseurs, etc…

Dali : Il s’occupera bien sûr des peintures et traitements antirouilles.

Flamel : Cet alchimiste parisien aurait été détenteur de la pierre philosophale, transformant le plomb en or, rumeur expliquant sa fortune. Il sera chargé de trouver les fonds pour ce projet, sollicitant la contribution des membres, mais aussi le mécénat des particuliers, des entreprises et des institutionnels.

Minos : C’est l’installation et l’équipement des shelters radio.

Papyrus : Ce sont tous les aspects administratifs, contrats, assurances, autorisations diverses externes et internes, règlement intérieur de fonctionnement, etc…

Pharos : C’est tout le pointage de la parabole. C’est à dire l’interface informatique de transformation des données équatoriales en azimutales, et l’informatique de poursuite (tracking).

Vulcain : Le maître des forges de l’Enfer s’occupera de la mécanique : les moteurs, les roulements et autres engrenages…

De quoi nous occuper un certain temps !…